Reportage dans une fonderie pour EDF renouvelables

Après une mission trans-européenne pour le groupe sidérurgique Arcelormittal, le mois dernier j’ai renouvelé avec plaisir l’expérience de me plonger au cœur de l’industrie métallurgique, pour un reportage à Redon chez AFC, filiale de la Fonte Ardennaise.

Je suis mandaté par EDF renouvelables pour capter en images, la chaîne de production de demi-coquilles en fonte, qui protègeront les câbles sous-marins du parc éolien programmé au large de Saint Nazaire, d’ici la fin 2022. La fabrication de ces coquilles constitue un maillon essentiel dans la fiabilité d’un projet d’une grande envergure : 90 éoliennes qui viendront fournir 20% de la consommation électrique annuelle de la Loire Atlantique.

En ce jour à Redon, je respire pourtant moins la fraîcheur de l’air côtier que les odeurs des fumées industrielles. Bien que les conditions de travail soient difficiles, voire parfois étouffantes, notamment aux abords des fours montant à 1400°, sans parler du port du masque et du sable noir qui se dépose régulièrement sur mon boîtier – l’ambiance de l’usine m’inspire néanmoins véritablement et pas uniquement sur le plan visuel. La proximité avec la matière brute éveille en effet tous les sens et je me sens donc réellement privilégié d’assister en direct à la transformation du métal recyclé en ces pièces haute technologie.

Du chargement de l’acier associé à diverses autres matières premières, dans les fours de fusion, en passant par le remplissage des moules et le grenaillage des pièces, pour terminer avec l’emballage des produits finis sur palettes, j’ai suivi les différentes étapes d’une production qui tiendra son rôle dans un programme ambitieux de la transition énergétique.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *